Pink Ladies

Devenez « Pink Ladies »…

Le groupe des « Pink Ladies » est composé de femmes et hommes, ayant eu ou atteints d’un cancer du sein ou autre forme de cancer, pratiquant régulièrement l’activité canoë, de façon encadrée à bord de « Canobus » 10 à 15 places ou « Dragon boat » traditionnels.

A Sallertaine, ce groupe dynamique se retrouve chaque semaine pour un temps de pratique mêlant évasion et chaleureuse convivialité.

Le programme international « Pink Ladies Dragon » vise à :

  • La reconstruction physique et psychologique des participants
  • L’amélioration de l’état de santé global et la diminution du risque de récidive
  • Créer ou renforcer un mouvement de solidarité et d’aide mutuelle
  • Créer et faire vivre un réseau entre clubs et villes ayant des équipages
  • Laisser la maladie derrière et passer à autre chose

Les objectifs des séances sont de :

  • Mettre en place des activités physiques compatibles avec les traitements en cours ou passés,
  • Veiller au bien être de chacun dans la dynamique collective de navigation :
    • en adaptant le rythme, l’intensité et les diverses conditions du pagayage
    • par la prise de conscience des ressentis et les choix personnels des participants
  • Proposer des activités complémentaires intégrées : étirements, relaxation, exercices de respiration, etc.
  • Aller à la découverte de l’environnement naturel local et en déplacements sur d’autres sites
  • Favoriser un temps de ressourcement.

Les séances comportent généralement un :

  • Echauffement durant une courte déambulation vers l’embarcadère
  • Balade en « canobus »
  • Retour au calme avec étirements
  • Partage d’un rafraichissement ou boisson chaude

Sauf déplacement à l’extérieur suivant programme, les séances se déroulent à Sallertaine les jeudis de 14h00 à 16h00 et les samedis de 9h45 à 12h00.

En fonction des attentes des participants, d’autres jours et horaires peuvent être mis en place.

Des sorties sont également organisées dans l’année vers d’autres horizons : à la découverte de la Vie; navigation sur le lac d’Apremont, Mervent, la Sèvre Nantaise, etc.

Et aussi une participation à la « Vogalonga » de Venise !

A noter dans l’agenda : Rassemblement « Les fous de Nefs » à Strasbourg les 7 et 8 juin 2019

 

dsc_0731

Le saviez-vous ?

La pratique du canoë est particulièrement adaptée dans le cas d’un traitement du cancer du sein. Cette activité offre en effet les avantages de mouvements asymétriques : on peut choisir de pagayer à gauche ou à droite, et changer de position en fonction des besoins. Ainsi, la personne peut choisir de protéger le côté opéré encore trop douloureux en pagayant du côté opposé, ou au contraire décider de faire travailler le côté opéré. Cette stimulation est très bénéfique car elle permet tout à la fois : de reconstruire la musculature ou de la compenser, de rééduquer les zones motrices qui ont été au repos forcé pendant quelque temps, de vitaliser les systèmes circulatoires et de prévenir l’apparition d’un lymphœdème du membre supérieur. Le lymphœdème est un gonflement provoqué par le ralentissement ou le blocage de la circulation de la lymphe, c’est un risque sensible suite à une chirurgie du cancer du sein.

D’une manière générale, la pratique d’une activité physique au cours d’un traitement du cancer fait pleinement partie des soins dits  « supports ». Ces derniers correspondent à l’ensemble des soins médicaux et paramédicaux permettant aux patients de mieux supporter les traitements lourds comme la chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie ou encore la chirurgie.